top of page
Rechercher
  • Photo du rédacteurAude L.

Faut-il ingérer les huiles essentielles ?


C'est l'une des nombreuses idées reçues sur l'aromathérapie. Nous sommes tellement habitués à « prendre » un médicament quand arrivent les pathologies de l'hiver qu’il nous semble logique d’en faire de même avec les huiles essentielles. Or, l’ingestion des huiles essentielles présente deux inconvénients. Avant de rejoindre la circulation sanguine pour être distribuées dans le corps, elles vont d’abord passer par le foie, qui procède à une première détoxication, les rendant moins efficaces. Ensuite, certaines d’entre elles sont de véritables antibiotiques naturels qui altèrent la flore intestinale.

Les huiles essentielles sont de courtes chaînes de molécules lipophiles. Cette structure leur permet de pénétrer facilement dans la circulation sanguine par la peau. Elles sont ainsi distribuées dans le corps où elles vont agir contre le virus avant de passer par le foie. Nos cinq litres de sang font un tour complet du corps, et passent donc par le foie, à chaque minute. C’est pourquoi il est nécessaire de renouveler l’application. Mais aussi de ralentir leur passage dans le sang en les diluant à 10 ou 20 % dans une huile végétale, pour ne pas les appliquer trop souvent, et éviter le surdosage.

Les huiles essentielles n'ont d'intérêt par voie orale que lorsqu'elles doivent agir sur le système digestif.

113 vues0 commentaire

Comments


bottom of page